CAPITAIN AIRBUS A350 ET SKIPPER IMOCA

J’embarque pour ma deuxième Route du Rhum, après avoir terminé la première en 2014. J’étais à l’époque le premier skipper nordique à finir la course. J’en ai de très bons souvenirs.

Je me suis fixé comme objectif ultime pour ma carrière de voile de participer au  Vendée Globe 2020 : un tour du monde en solitaire, sans assistance et sans escale. Durant ce projet de quatre ans je compte participer à plusieurs  traversées de l’Atlantique légendaires et exigeantes, ainsi que m’entrainer intensivement en mer Baltique. Ce voyage, je le fais pas à pas avec mes partenaires, mon équipe et ma famille.

Photo: Jari Salo

ARI ET LA VOILE SOLO

Pour Ari, la navigation en solitaire est la forme la plus naturelle de compétition en mer. 

Contrairement à beaucoup de skippers professionnels, le pilote et navigateur finlandais Ari Huusela n’a commencé à s’entraîner systématiquement à la voile qu’à l’âge adulte, dans sa vingtaine. Dès le début, Ari a travaillé dur pour réduire l’écart qu’il avait par rapport aux marins plus expérimentés. Il s’est vite rendu compte qu’en plus de l’aviation, la voile serait sa passion. 

«Lorsqu’on pilote un avion commercial, on  avance à plus de 800 kilomètres à l’heure, directement vers la destination. En naviguant cependant, il faut accepter le fait que plus que la destination, c’est le voyage qui est important. On est à la merci de ce que la nature nous présente. Très souvent, c’est impossible de se rendre directement vers la destination voulue. »

Photo: Jari Salo

La Finlande est connue comme ayant une longue tradition de navigation, mais les marins finlandais qui participent à des compétitions de course au large à ce jour sont  peu nombreux. Ari souhaite devenir le premier skipper nordique à participer à l’édition 2020 du Vendée Globe.

Pour Ari, la navigation en solitaire est la forme la plus naturelle de compétition en mer.

«Je suis passionné et je prépare chaque compétition de manière très intense. Avec mes camarades skippers, nous sommes des concurrents mais nous sommes aussi des amis. C’est un privilège de pouvoir prendre la mer et se mesurer aux navigateurs les plus talentueux du monde. »

C’est la deuxième Route du Rhum pour Ari.

«Dans de cette édition de 2018, j’aspire à améliorer mon résultat, terminer la course sans danger et apprendre à encore mieux connaître mon bateau au cours des jours que je vais passer en mer. »

 

PILOT DE LIGNE

Airbus A350 Capitaine, Finnair

Plus de 20.000 heures de vol

 

SKIPPER

1999 Mini Transat 

2007 Transat 6,50 

2014 Route du Rhum

BATEAUX – ARIEL2

Owen Clarke Design 2007

Longueur: 18 m

Hauteur: 28 m

Largeur: 5,8 m

Déplacement: 8.000 kg

Tirant d’eau: 4,5 m

Numéro de voile: FIN 222